Chez Ptit Gars

Accueil > Informatique > système d’informations et WEB NFE114 > Les Processus Métiers

Les Processus Métiers

mardi 1er juillet 2008, par Pti Gars

1.Définition

Un processus métier est un ensemble d’activités incluant une interaction entre des participants sous la forme d’échange d’informations. Les participants peuvent être :
- des applications ou des services du SI
- des acteurs humains
- d’autres processus métiers

Un processus métier peut être interne à une entreprise ou mettre en jeu d’autres partenaires. Dans ce cas on parle de processus collaboratifs. Un processus collaboratif est appelé « processus métier B2B »

2.Le processus collaboratif

Un processus collaboratif est un processus métier mettant en jeu des entreprises partenaires.

Un processus collaboratif incluant n partenaires est composé de deux parties :
- une interface publique
- n implémentations privées

L’interface définit la partie visible du processus, c’est à dire le contrat entre les partenaires :
- la définition des documents métiers échangés
- le séquencement des activités
- les rôles et responsabilités de chaque partenaire

L’exécution spécifique pour chaque partenaire est abstraite grâce à cette interface.

Les implémentations , une pour chaque partenaire, définissent le comportement interne de chaque partenaire pour réaliser le processus et respecter les contraintes définies dans l’interface publique.

3.L’enjeu des processus métiers

Un processus métier est modélisé selon 3 niveaux :
- le niveau métier : vue métier , haut niveau du processus , définissant ses principales étapes et l’impact sur l’organisation de l’entreprise. Ce niveau est défini par les décideurs , et les équipes méthodes de l’entreprise.
- Le niveau fonctionnel : formalisation des interactions entre les participants fonctionnels du processus , où sont formalisées les règles métiers conditionnant son déroulement. Ce niveau est modélisé par les équipes fonctionnelles.
- Le niveau technique : lien entre les activités (participants modélisés dans le niveau fonctionnel ) et les applications ou services du SI , ainsi que les tâches utilisateurs (workflow) . Ce niveau est réalisé par les architectes et les équipes techniques de l’entreprise.

4.La mise en place de exécution des processus

Un processus peut être rendu exécutable de 3 façons possibles :

il peut orchestrer les applications/services du SI ainsi que des actions utilisateurs pour rendre une tâche automatisée. Par exemple un processus de gestion des bons de commande va recevoir les bons de commande via des messages XML , les transmettre aux personnes adéquates , se renseigner dans les bases de données sur la disponibilité des éléments commandés etc.…

il n’est pas nécessairement automatisé. Un processus peut être uniquement une automatisation de transmission d’informations entre acteurs : c’est une approche workflow ; Les actions sont effectuées manuellement par les utilisateurs.

Il peut s’agir d’introduire des points de contrôle pour permettre le contrôle du déroulement du processus. On parle de BAM (Busines Activity Monitoring) ; il s’agit de construire des dashboards à destination des décideurs leur permettant de suivre les processus et d’anticiper les erreurs.

5.La gestion des processus métiers

Le BPM : Business Process Management

L’enjeu du BPM est d’unifier sous un seul outil toutes les visions pour fournir à l’entreprise la possibilité de définir ses processus au niveau métier et de faire intervenir les utilisateurs et les applications de l’entreprise en tant que partie prenante à ces processus.

Un des objectifs du BPM est de capitaliser sur les applications du SI. L’objectif est la ré-utilisation. A ce jour la ré-utilisation es rendue possible tant au niveau technique (connecteurs, règles techniques..) que fonctionnel (exemple : réutilisation d’un processus de facturation dans un processus de gestion de bons de commande )

Grâce aux outils BPM , l’information prend une valeur importante car elle n’est plus transmise d’une application à une autre, mais elle circule dans les processus métiers. Le chemin à suivre est donc prédéfini par un architecte informatique , puis ce chemin ou ce process sera analysé en tant que flux techniques.

Ce concept est plus qu’un nouvel outil technique. En effet les solutions de BPM sont au cœur du système d’information. Leur rôle est d’aider les entreprises dans la gestion quotidienne de leurs relations avec leurs différents partenaires. Par exemple une solution BPM permet d’assurer le processus d’une prise de commande entre une application ERP avec un site e-business , alors qu’auparavant la saisie des commandes s’effectuait manuellement.

Le concept n’est pas nouveau puisqu’il découle de la gestion des flux, mais aussi de l’augmentation des échanges entre partenaires , entreprises et applications. Par conséquent les entreprises ont de plus en plus de flux à gérer. Le concept du BPM a été conçu afin d’alléger la gestion. Effectivement , il la rend moins laborieuse car elle nécessite moins d’interventions humaines.

Le BPM permet à l’utilisateur de choisir son mode de gestion. Il peut soit effectuer sa requête entièrement de manière automatisée, soit demander un contact humain et cela à n’importe quelle étape du processus. En outre la mise en place d’une telle application nécessite une intervention humaine, et les décisions au final sont prises par des hommes.

Cela représente un avantage pour les entreprises car la gestion des flux est entièrement automatisée et que par conséquent beaucoup plus rapide, tandis que le nombre d’erreurs est diminué.

La dispersion des entreprises et la nécessité de les faire communiquer soulèvent d’autres problématiques, notamment la sécurité des informations la performance, la disponibilité des applications, la compatibilité et la fiabilité des applications.

Les applications permettront de plus en plus la connexion avec d’autres types de terminaux mobiles (téléphones mobiles , assistants personnels, ordinateurs portables …) et avec d’autres techniques (wireless…). Les entreprises pourront être en contact en contact permanent avec leurs partenaires , clients , fournisseurs ou employés.

Toutefois pour rester performant le système doit être constamment revu et amélioré afin de poursuivre les évolutions technologiques.